Slow in Liège - DIY - Recette baume à lèvres

DIY : Ma recette simple pour faire son baume à lèvres maison

Catégories :

À la recherche d’une recette simple et rapide pour fabri­quer son baume à lèvres mai­son ? Quelques ingré­dients suf­fisent pour obte­nir un soin natu­rel, bio et sans pro­duits chi­miques.

Pourquoi faire soi-même son baume à lèvres ?

Contrai­re­ment à ce que l’on peut ima­gi­ner, fabri­quer son baume à lèvres est très simple, ultra-éco­no­mique, et éga­le­ment bien meilleur pour sa peau.

En effet, les baumes à lèvres tra­di­tion­nels (indus­triels) pré­sentent quelques pro­blèmes. Ils sont notam­ment pleins de pro­duits déri­vés de la pétro­chi­mie (les fameuses huiles miné­rales par exemple !), et il faut s’y retrou­ver entre les aller­gènes, les pro­duits irri­tants (comme les par­fums de syn­thèse), les per­tur­ba­teurs endo­cri­niens… et j’en passe. De plus, ils génèrent des quan­ti­tés astro­no­miques de plas­tiques car ils sont des­ti­nés à un usage unique.

Pour en ter­mi­ner avec cela, je vous livre ci-des­sous ma recette pour des baumes à lèvres natu­rels !

Slow in Liège - DIY - Recette baume à lèvres
Faire son baume à lèvres mai­son demande peu d’ingrédients et peu de temps.

Ma recette de baume à lèvres maison

Pour réa­li­ser cette recette de baume à lèvres mai­son, vous aurez besoin de maté­riel et d’ingrédients spé­ci­fiques :

Matériel

  • Une balance de pré­ci­sion ;
  • 3 tubes pour baumes à lèvres (dépen­dant de leur conte­nance, vous aurez 2 ou 3 tubes comme résul­tat) ;
  • Un bol pour faire un bain-marie avec un bec ver­seur ;
  • De l’alcool déna­tu­ré à 90°C pour dés­in­fec­ter votre maté­riel ;
  • Un fouet pour mélan­ger la pré­pa­ra­tion ou une spa­tule ;
  • Un doseur de 5ml.

Ingrédients (pour 2 à 3 tubes de baume)

5,6g de beurre de cacao OU beurre de kari­té bio ;
– 5ml d’huile végé­tale d’amande douce bio ;
– 2,5g de cire d’abeille jaune bio ;
– Option­nel : vita­mines E pour la conser­va­tion.

Je ne mets que rare­ment de la vita­mines E dans cette pré­pa­ra­tion car j’utilise énor­mé­ment mes baumes à lèvres et ils partent assez vite ! Néan­moins, si vous sou­hai­tez les conser­ver long­temps, n’hésitez pas à faire cet ajout.

Baume à lèvres maison : la recette en pratique

  1. Dés­in­fec­ter le maté­riel à l’aide d’alcool déna­tu­ré à 90° (pour plus de pré­cau­tion, munis­sez-vous d’une paire de gants).
Slow in Liège - DIY - Recette baume à lèvres - Désinfectant conteneur
Dés­in­fec­ter son maté­riel à l’alcool déna­tu­ré avant de com­men­cer est très impor­tant ! J’utilise un coton tige, mais vous pou­vez aus­si uti­li­ser une lin­gette lavable.
  1. Faire fondre les 5,6g de beurre de kari­té (ou beurre de cacao) ain­si que la cire d’abeille (2,5g) au bain-marie.
Slow in Liège - DIY - Recette baume à lèvres
Le beurre de cacao en pépite peut être rem­pla­cé par du beurre de kari­té.
Slow in Liège - DIY - Recette baume à lèvres
Pour faire fondre le beurre et la cire, j’utilise le bol chauf­fant de chez Aro­ma-Zone. Cela fonc­tionne éga­le­ment au bain-marie.
  1. Lorsque le mélange est fon­du, ajou­ter hors feu les 5ml d’huile végé­tale d’amande douce.
Slow in Liège - DIY - Recette baume à lèvres
À l’aide d’une cuillère à mesure, j’ajoute mon huile végé­tale d’amande douce.
  1. Bien mélan­ger et il ne reste plus qu’à ver­ser dans les conte­nants avant de les pla­cer dans le réfri­gé­ra­teur une heure, le temps que le mélange se soli­di­fie.
Slow in Liège - DIY - Recette baume à lèvres
Il ne reste plus qu’à ver­ser le mélange ain­si obte­nu dans les tubes.

Combien ça coûte de faire son baume à lèvres soi-même ?

On a ten­dance à pen­ser que fabri­quer soi-même ses cos­mé­tiques coûte cher. Pour­tant, c’est loin d’être le cas. Voi­ci les prix pour les pro­duits de la gamme Bio­flore :

  1. Beurre de cacao bio : 5,80€ les 100g – 0,32 cents pour cette recette ;
  2. Cire d’abeille jaune bio : 7,4€ les 50g – 0,37 cents ;
  3. Amande douce bio : 9,7€ les 100ml – 0,49 cents.
Slow in Liège - DIY - Recette baume à lèvres - Huiles, beurre et macérats - Mahalo
Chez Maha­lo Ethi­cal Concept Store à Liège, on trouve de nom­breux pro­duits de la marque Bio­flore.

Ce qui nous donne un total de 1,18€ pour 2 ou 3 tubes de baume à lèvres, à chaque fois que vous rechar­ge­rez vos tubes ! Sachant que les prix de grande sur­face varient entre 3€ et 6€ pour UN tube de baume à lèvres, pas besoin de vous faire un des­sin…

Les avantages et les inconvénients des baumes à lèvres DIY

Coté incon­vé­nient, je n’en vois qu’un : le temps. En effet, tout ce qui est « DIY » prend fata­le­ment du temps ! Pour cette recette, comp­tez qu’il vous fau­dra 5 minutes, ce qui n’est pas exces­sif.

Slow in Liège - DIY - Recette baume à lèvres
Mon baume à lèvre une fois soli­di­fié.

Les avan­tages sont, quant à eux, très nom­breux :

  • Éco­no­mique ;
  • Meilleur pour la san­té car sans per­tur­ba­teurs endo­cri­niens, déri­vés pétro­chi­miques, etc. ;
  • Bio (si vous le sou­hai­tez !) ;
  • Génère moins de déchets (il suf­fit de net­toyer les tubes que vous aurez ache­té après chaque uti­li­sa­tion).

Où acheter mon matériel et mes ingrédients à Liège ?

Plu­sieurs maga­sins pro­posent les ingré­dients et le maté­riel néces­saire à la fabri­ca­tion de votre baume à lèvre mai­son :

Slow in Liège - DIY - Recette baume à lèvres - Conteneurs et pommadiers - Mahalo
Chez Maha­lo à Liège, on trouve des tubes mais aus­si des pom­ma­diers.
  • Chez Maha­lo Ethi­cal Concept Store, Rue de l’Université 35 à 4000 Liège, vous trou­ve­rez des tubes de baume à lèvre, des pots en verre, ain­si que de nom­breux pro­duits de la gamme bio­flore (dont le beurre de cacao et l’amande douce bio) ;
Slow in Liège - DIY - Recette baume à lèvres - Cire d'abeille en pépites - Al Binete
De la cire d’abeille en pépites chez Al’Binète.
Slow in Liège - DIY - Recette baume à lèvres - Conteneurs et pommadiers - Sapiens sapiens
Les conte­neurs de chez Sapiens-Sapiens à Liège.
  • À la phar­ma­cie her­bo­ris­te­rie Meur­mans, rue Saint-Gilles 54 à 4000 Liège (mais éga­le­ment dans toutes les autres phar­ma­cies), vous trou­ve­rez de l’alcool à 90° déna­tu­ré pour dés­in­fec­ter votre maté­riel.

Où acheter mon matériel et mes ingrédients en ligne ?

Vous ne trou­vez pas ce que vous cher­chez près de chez vous ? Vos conte­neurs et vos ingré­dients sont éga­le­ment dis­po­nibles en ligne !

Des questions sur la recette ?

  • Je n’ai pas d’huile d’amande douce, puis-je le faire quand même ?

Libre à vous de mettre une autre huile végé­tale que celle d’amande douce ! Tout est une ques­tion de pré­fé­rence. Néan­moins, je décon­seille l’ajout d’une huile qui a ten­dance à for­mer des rési­dus (comme l’huile d’avocat, par exemple, qui est – qui plus est – peu éco­lo­gique).

  • Je n’ai pas de tubes, puis-je mettre la pré­pa­ra­tion dans des petits pots ?

Bien sûr, vous pou­vez uti­li­ser un pom­ma­dier, mais l’application au doigt est moins hygié­nique.

  • J’aime bien les baumes colo­rés…. Com­ment faire ?

Des solu­tions existent en ajou­tant des colo­rants / pig­ments natu­rels en poudre à votre pré­pa­ra­tion (comme par exemple : l’ocre rose d’italie).

  • J’aime bien que mes baumes soient par­fu­més, que faire ?

Sachez que le beurre de cacao à une odeur de cho­co­lat déli­cieuse ! Vous pou­vez éga­le­ment ajou­ter des extraits aro­ma­tiques natu­rels ou un macé­rat hui­leux (de vanille par exemple) qui appor­te­ront une touche sup­plé­men­taire.

Plu­tôt que de mettre du beurre de kari­té ou du beurre de cacao, vous pou­vez uti­li­ser d’autres beurres. En effet, il existe (par exemple) du beurre de mangue dont l’odeur est fabu­leuse. À noter que, selon la tem­pé­ra­ture de fonte du beurre en ques­tion, vous devrez peut-être rajou­ter de la cire d’abeille. N’ayez pas peur d’expérimenter !

  • J’ai des enfants, puis-je leur pré­pa­rer des baumes aus­si ?

Aucun pro­blème ! Ils pour­ront les uti­li­ser comme des baumes tra­di­tion­nels. Pen­sez cepen­dant à bien véri­fier les tolé­rances si vous ajou­tez des ingré­dients sup­plé­men­taires (comme des arômes).

  • Puis-je ajou­ter une huile essen­tielle ?

Per­son­nel­le­ment, je le décon­seille, tout sim­ple­ment car le pro­duit est en contact avec des muqueuses et les huiles essen­tielles sont des actifs très puis­sants à manier avec pré­cau­tions. Il est pos­sible dans l’absolu d’en ajou­ter, veillez alors à bien vous ren­sei­gner concer­nant l’huile essen­tielle que vous sou­hai­tez uti­li­ser. Sachez que les huiles essen­tielles sont décon­seillées pour les femmes enceintes, les femmes allai­tantes et les enfants.

D’autres ques­tions ? N’hésitez pas à me les poser en com­men­taires !

À propos de l’auteur

Kimberley Hensenne

Passionnée de cosmétiques et de bien-être, Kim aime partager ses coups de cœur et ses recettes DIY.

Commentaires

avatar