Slow in Liege - Atelier de couture de Marie Lovenberg - Confection vêtements sur mesure - Slow fashion

Confections sur mesure dans l’atelier de couture de Marie Lovenberg

Catégories :

Au pre­mier étage de la Halte, rue de la cas­quette à Liège, se dis­si­mule l’atelier de cou­ture de Marie. Un endroit magique où les cou­leurs, les matières et sur­tout, l’amour du bel ouvrage se côtoient au quo­ti­dien.

Une histoire d’amour depuis toujours

Dès son plus jeune âge, les parents de Marie lui apprennent à ne pas gas­piller et à prendre soin de ses affaires. Petite, Marie répare ce qui est abi­mé, joue avec les jouets de sa maman et s’amuse à s’habiller avec les vête­ments de sa grand-mère : « C’est pro­ba­ble­ment de là que me vient cet attrait pour l’ancien, la lon­gé­vi­té et la dura­bi­li­té des choses ».

Slow in Liege - Atelier de couture de Marie Lovenberg - Confection vêtements sur mesure - Slow fashion
© Sophie Ber­nard Pho­to­gra­phy

Amou­reuse des vête­ments, mais sur­tout des fils et des tis­sus, Marie adore les tex­tiles au point d’y per­ce­voir de véri­tables œuvres d’art. C’est ain­si qu’après des études à l’Académie des Beaux-Arts (où elle étu­die la scé­no­gra­phie et les cos­tumes), elle se met à tra­vailler pour le Théâtre de Liège :

« J’ai appris à coudre avec ma tante, de manière arti­sa­nale. Au Théâtre de Liège, j’ai décou­vert le bel ouvrage, les belles fini­tions, notam­ment à tra­vers la cou­ture his­to­rique ». Autant que pos­sible, Marie essaie de coudre « comme avant » : « Si je fais des bou­ton­nières, je les brode à la main. Il y a un véri­table bagage de savoir-faire à acqué­rir et à trans­mettre ».

Un chemin qui n’appartient qu’à elle

Petit à petit, comme une évi­dence, le par­cours de Marie finit par la mener à ce qu’elle fait aujourd’hui : la confec­tion de vête­ments sur mesure ! Pour­tant, mal­gré l’amour du tis­su et du bel ouvrage, pra­ti­quer le métier qu’elle aime n’est pas facile tous les jours, car beau­coup de gens refusent de payer le prix du sur mesure :

« Cer­tains clients me disent : ‘à ce prix là, je peux m’acheter une robe chez H&M’… Mais qu’est-ce qui fait que dans cer­taines grandes enseignes, les prix sont aus­si bas ? On ne paie actuel­le­ment pas plus de 30 euros pour un pan­ta­lon, et ce n’est pas nor­mal ! Au final, le prix ne jus­ti­fie pas la qua­li­té. Cepen­dant, si l’on veut obte­nir un vête­ment qui tien­dra sur la durée, il est nor­mal que cela ait un cout ».

Slow in Liege - Atelier de couture de Marie Lovenberg - Confection vêtements sur mesure - Slow fashion

La Slow Fashion : un domaine particulièrement complexe

Le domaine de la Slow Fashion, contrai­re­ment à ceux de la Slow Food ou de la Slow Cos­mé­tique, a du mal à se faire entendre. Pour­tant, l’impact qu’a la pro­duc­tion, la vente et la consom­ma­tion de vête­ment est par­ti­cu­liè­re­ment pol­luante, tant pour notre corps que pour notre envi­ron­ne­ment :

« Le domaine de la cos­mé­tique et de l’alimentation touche direc­te­ment à notre corps. Si on ne mange pas bio ou si on ne s’applique pas de cos­mé­tiques bio, cela peut pro­vo­quer des mala­dies. Pour le vête­ment, c’est pareil ! Si on ne porte que des salo­pe­ries avec des pro­duits chi­miques des­sus, cela impac­te­ra éga­le­ment notre corps … mais cela, peu de gens en ont conscience ! »

Slow in Liege - Atelier de couture de Marie Lovenberg - Confection vêtements sur mesure - Slow fashion

En prê­tant plus d’attention à la manière dont on consomme les vête­ments, en se tour­nant vers des marques et des enseignes plus éthiques, on réduit consi­dé­ra­ble­ment son impact sur la pla­nète … et sur ses congé­nères :

« L’industrie de la mode est le 3e pol­luant mon­dial ! Qui dit pol­lu­tion dit aus­si dégra­da­tion de la faune, de la flore et des condi­tions de tra­vail de nom­breux être humains. Au final, consom­mer ‘slow’ et durable dans la mode, c’est ne pas pol­luer, mais c’est aus­si ne bles­ser per­sonne en s’habillant ».

La location de vêtements sur mesure : une première pierre à l’édifice

Encore tout récem­ment, Marie pro­po­sait de nom­breuses tenues vin­tages à la loca­tion :

« La loca­tion, c’était une pre­mière pierre à l’édifice, car cela n’existait pas encore à Liège. Comme je suis plu­tôt dans l’intemporel, je me suis rapi­de­ment spé­cia­li­sée dans les tenues vin­tages ».

Slow in Liege - Atelier de couture de Marie Lovenberg - Confection vêtements sur mesure - Slow fashion

Parce que tra­vailler avec des tenues vin­tages, c’est aus­si faire appel à un savoir-faire qui est com­plè­te­ment dif­fé­rent :

« Jusque dans les années 70, les vête­ments étaient confec­tion­nés à la main par des cou­tu­rières. Après cette période, on a com­men­cé à entrer dans l’industrie du vête­ment, mais avec une qua­li­té qui res­tait mal­gré tout supé­rieure à ce que nous avons aujourd’hui (la preuve, ces tenues sont tou­jours là !). Je doute que dans 10 ans, du H&M ou du Zara ait sur­vé­cu. Au niveau du tis­su, cela n’a plus rien à voir ! »

Des dons, des dépôts et du chinage !

Le stock de Marie lui vient alors de dons, de dépôts, mais aus­si d’une base per­son­nelle (obte­nue en ache­tant à des par­ti­cu­liers ou en chi­nant) : « Si je trouve une belle pièce, je suis contente. C’est mon petit côté col­lec­tion­neuse ! »

Slow in Liege - Atelier de couture de Marie Lovenberg - Confection vêtements sur mesure - Slow fashion

Lorsque je lui demande quelle est sa pièce pré­fé­rée, Marie s’empare déli­ca­te­ment d’une boite en car­ton dans laquelle se dis­si­mule une robe de mariée en soie datant des années 30 : « Cette robe, c’est un véri­table coup de cœur, un truc de col­lec­tion­neuse ! Je l’ai trou­vée dans une bou­tique avec sa cape en satin de soie. Mal­heu­reu­se­ment, la robe n’est plus por­table, car le tis­su est tel­le­ment fra­gile que par endroit, il se délie comme du papier ».

L’histoire der­rière cette robe, elle ne la connait pas. Cela ne l’empêche pas de se l’inventer : « Cette robe, je l’ai vue dans l’étalage, et je me suis dit : ‘ça, c’est Jeanne Har­low en 1930’ ! Je m’imaginais déjà la star­lette qui pou­vait la por­ter ».

Slow in Liege - Atelier de couture de Marie Lovenberg - Confection vêtements sur mesure - Slow fashion

SLOW 31 : un espace de promotion pour une meilleure consommation vestimentaire

Une chose en entrai­nant une autre, Marie décide de déve­lop­per une ASBL cen­trée sur la consom­ma­tion ves­ti­men­taire :

« Dans un coin de ma tête, j’ai tou­jours su que la loca­tion n’était qu’une facette de ce que je vou­lais faire à grande échelle, que le début de quelque chose d’autre. Avec San­drine Coun­son, une fille dont je par­tage la même vision et les mêmes valeurs, nous avons ouvert un groupe Face­book bap­ti­sé Slow Fashion Bel­gium, puis déve­lop­pé SLOW 31, une ASBL dédiée à la consom­ma­tion ves­ti­men­taire ».

Slow in Liege - Atelier de couture de Marie Lovenberg - Confection vêtements sur mesure - Slow fashion

Der­rière cette ASBL, une envie d’aider les gens à chan­ger leurs modes de consom­ma­tion : « L’idée, c’est de par­ta­ger des valeurs et d’aider les gens à consom­mer dif­fé­rem­ment s’ils en ont envie, car actuel­le­ment, ce n’est pas facile, pas claire et cela prend beau­coup de temps … ce qui est pro­ba­ble­ment la rai­son pour laquelle beau­coup de gens ne passent pas le cap ».

Avec ce pro­jet, Marie sou­haite mettre à la dis­po­si­tion de tous un lieu de réfé­rence afin d’aider les gens à consom­mer autre­ment, et ce, en leur don­nant les clés pour y par­ve­nir seuls :

« SLOW 31, c’est un cadre pour des ani­ma­tions dans les écoles sur la consom­ma­tion ves­ti­men­taire idéale. Ce sont des vide-dres­sings, des swap­pings, du troc de vête­ment… C’est de la mutua­li­sa­tion de patrons de cou­ture, de docu­men­ta­tion sur l’histoire de la mode et du vête­ment, un réfé­ren­ce­ment des marques éthiques, des ate­liers pour apprendre à répa­rer, trans­for­mer, lire un patron, etc. ».

Slow in Liege - Atelier de couture de Marie Lovenberg - Confection vêtements sur mesure - Slow fashion

Si l’ASBL se déve­loppe à un rythme doux, c’est pour res­pec­ter l’équilibre vie pri­vée – vie pro­fes­sion­nelle de ces deux mamans : « Certain.e.s d’entre vous ont sou­hai­té prendre part à l’aventure en pro­po­sant leur aide pour dif­fé­rentes tâches. Si d’autres veulent se joindre, vous êtes les bien­ve­nues ! »

Être en accord avec qui l’on est, la clé du bonheur (et du succès) ?

« Je fais beau­coup de choses, mais j’aime ça ! Je suis pro­fon­dé­ment convain­cue que, lorsque l’on est pas­sion­né et qu’on aime ce que l’on fait, on déve­loppe de plus en plus de choses. C’est super de pou­voir être qui l’on est, de pou­voir l’assumer et l’exprimer… En tout cas, c’est ce que je fais ! »

Atelier de couture de Marie Lovenberg - Confection vêtements sur mesure - Slow fashion
© Marie Loven­berg

À propos de l’auteur

Sophie Bernard – Slow in Liège

Sophie Bernard

Rédactrice pour le blog épicurien Yummy Planet, l’œil derrière l’objectif de Sophie Bernard Photography, Sophie aime partager ses bons plans, bien manger et voyager.

Commentaires

avatar