Rasoir de sécurité - Slow in Liège

Rasoir de sûreté : l’alternative durable aux rasoirs jetables

Catégories :

Il y a quelques mois, inté­res­sée par les alter­na­tives durables et la démarche « zéro déchets », je déci­dais de débar­ras­ser ma salle de bain de tout ce qui était jetable, en plas­tique ou dont les ingré­dients n’étaient pas issus d’une agri­cul­ture bio­lo­gique.

Cela a com­men­cé par le déodo­rant, les pro­duits à base de coton, la crème pour le visage et, plus récem­ment, les acces­soires de rasage. Le rasoir de sûre­té (éga­le­ment bap­ti­sé rasoir de sécu­ri­té, rasoir en chrome et/ou encore rasoir en inox) consti­tue une alter­na­tive effi­cace, éco­no­mique et éco­lo­gique aux rasoirs jetables.

Rasoir de sûreté - Slow in Liège
© Sophie Ber­nard Pho­to­gra­phy

Pour­quoi les rasoirs jetables sont-ils nocifs pour notre envi­ron­ne­ment ? De quoi a-t-on besoin lorsque l’on désire pas­ser au rasage zéro déchet ? Enfin, com­ment se raser avec un rasoir de sûre­té ? Réponses dans cet article !

Le rasoir en plastique jetable : un impact négatif sur l’environnement

D’après des chiffres avan­cés par le site Pla­ne­to­scope, chaque jour, 11 mil­lions de rasoirs jetables de la marque « Bic » sont ven­dus dans le monde. Nous ne dis­po­sons pas des chiffres pour les rasoirs de la marque Venus, Wil­kin­son, Gil­lette et j’en passe, mais je vous laisse ima­gi­ner le résul­tat…

© Zero Waste France – Impact cli­ma­tique du tout jetable

L’impact cli­ma­tique du tout-jetable n’est pour­tant pas à prendre à la légère car la matière pre­mière du plas­tique, c’est le pétrole brut.

Extrait du sol puis trans­por­té pour être trans­for­mé et condi­tion­né, le cycle de vie d’un rasoir est ponc­tué de nom­breuses étapes à la source d’importantes éma­na­tions de CO2. Après une période d’utilisation extrê­me­ment courte, votre rasoir est jeté à la pou­belle. Il fini­ra sa vie en décharge (autant dire, dans le sol), inci­né­ré (brû­ler des com­bus­tibles fos­siles – du pétrole – pro­duit du méthane (CH4) qui contri­bue à l’effet de serre) ou réduit en miette dans l’océan (le micro­plas­tique, d’une taille infé­rieure à 5mm, conta­mine les cours d’eaux et est ingé­ré par le planc­ton, les mam­mi­fères marins et les pois­sons).

En pré­fé­rant aux rasoirs jetables un rasoir réuti­li­sable, on fait la part-belle à la sur­con­som­ma­tion et aux cycles de fabri­ca­tion des­truc­teurs.

Rasage zéro-déchet : de quoi ai-je besoin ?

Pour un rasage zéro-déchet, de quoi avez-vous besoin ?

  • Un rasoir de sécu­ri­té (la pre­mière lame est incluse) ;
  • Un blai­reau ;
  • Un savon de rasage ou du savon de Mar­seille / du savon d’Alep ;
  • Un bol ;
  • Une huile végé­tale et/ou de la pierre d’Alun.

Comment se raser avec un rasoir de sûreté ?

  1. Com­men­cez par rin­cer le bol (lais­sez au fond quelques gouttes d’eau chaude) ;
  2. Pas­sez les poils du blai­reau sous l’eau chaude puis frot­tez-le plu­sieurs fois sur le savon de rasage (les poils doivent être bien impré­gnés de la racine à la pointe) ;
  3. Faites mous­ser le savon en « frot­tant » le blai­reau dans le bol comme vous feriez mon­ter des blancs en neige ;
  4. Humi­di­fiez la zone à raser pour adou­cir les poils ;
  5. Com­men­cez par raser dans le sens de la pousse (pour évi­ter de vous cou­per) puis dans le sens inverse ;
  6. Rin­cez votre rasoir de sûre­té à inter­valles régu­lières pour le débar­ras­ser des poils qui se sont pris dans la lame (de façon éco­lo­gique, c’est à dire dans un fond d’eau que vous aurez lais­sé dans votre évier – sinon, sous l’eau du robi­net) ;
  7. Rin­cez puis hydra­tez la zone rasée à l’aide d’une huile végé­tale et/ou d’une pierre d’Alun (qui va res­ser­rer les tis­sus de la peau et ain­si évi­ter les irri­ta­tions et sai­gne­ments) ;
  8. Enfin, rin­cez et essuyez tous vos acces­soires :
    1. Lais­sez pendre votre blai­reau la tête en bas (le sup­port en métal est fait pour ça) pour que de l’eau ne stagne pas à sa base et que les poils, à terme, ne pour­rissent ;
    2. Dévis­sez votre rasoir et essuyez la lame pour évi­ter qu’elle ne s’oxyde.

Rasoir de sûreté - Slow in Liège

Jon­glez avec deux lames, l’une neuve, l’autre émous­sée, pour raser les zones plus drues et les zones plus sen­sibles. En cas de cou­pure, appli­quez un crayon hémo­sta­tique (« Hémo-Stop ») pour arrê­ter le sai­gne­ment, puis dépo­sez sur la zone un mor­ceau de papier à ciga­rette. Vous aurez, en prime, l’impression d’être un vieux barou­deur dans un de ces vieux films en noir et blanc ;-).

Le rasoir de sécurité : avantages et inconvénients

Si je devais citer un seul incon­vé­nient (qui ne l’est pas pour moi mais, je le sais, l’est pour d’autres), je par­le­rai de la pré­pa­ra­tion et de l’entretien qui demande 1 à 2 minutes sup­plé­men­taires. Il convient alors de se rap­pe­ler qu’attraper son rasoir en plas­tique, ouvrir la bombe de mousse à raser puis jeter le tout après quelques uti­li­sa­tions, a un coût éco­lo­gique, éco­no­mique et envi­ron­ne­men­tal bien plus impor­tant que les quelques minutes grap­pillées.

Rasoir de sûreté : l'alternative durable aux rasoirs jetables - Slow in Liège

Pour ce qui est des avan­tages, je cite­rai sans hési­ter :

  • L’efficacité du rasage qui est bien net et impec­cable (j’ai rare­ment été rasée d’aussi près avec un rasoir jetable ou élec­trique) ;
  • La dou­ceur de la peau (grâce notam­ment au savon de rasage) qui ne me démange plus au bout de quelques jours à cause de la repousse, et qui ne pro­voque ni bou­tons, ni irri­ta­tions ;
  • L’aspect durable : le rasoir de sûre­té est com­po­sé d’un manche plus ou moins long (lisse ou strié pour une meilleure prise en main), d’une tête « de sécu­ri­té » avec un peigne ouvert (à l’extérieur) ou fer­mé (à l’intérieur) et d’une lame simple ou double. Il est pos­sible de rache­ter des pièces de rechanges pour chaque par­tie du rasoir ;
  • L’aspect pra­tique : lorsque les poils se coincent entre la lame et le peigne, il suf­fit de dévis­ser la tête pour s’en débar­ras­ser. Simple, facile et effi­cace !
  • Le charme du rasage à l’ancienne et l’esthé­tique des acces­soires ;
  • Les éco­no­mies réa­li­sées : on inves­tit une seule fois dans le rasoir et le blai­reau, le savon de rasage tient extrê­me­ment long­temps et les lames ne coûtent rien.

Un retour aux sources loin des clichés sexistes

Per­son­nel­le­ment, j’en ai plus qu’assez des rayons de super­mar­chés où s’étalent des rasoirs pour hommes ou femmes, bleus pour les uns, roses pour les autres. Le sexisme ordi­naire dans les pro­duits de consom­ma­tion m’exaspère, et c’est sans comp­ter sur les tarifs com­plè­te­ment pro­hi­bi­tifs des recharges (têtes avec lames) ven­dues en maga­sin.

Un rasoir, par défi­ni­tion, est uni­sexe. À la ques­tion : « le rasoir de sûre­té est-il réser­vé aux hommes » ? La réponse est non. Les rasoirs de sûre­tés peuvent aus­si bien être employés par des hommes que par des femmes. À la ques­tion :« le rasoir de sécu­ri­té convient-il au rasage des zones sen­sibles (maillot et ais­selles) » ? La réponse est oui ! En veillant à uti­li­ser les lames de bases, aucun risque de se cou­per.

Quelle marque pour quel budget ?

Mer­kur Solin­gen (marque d’origine alle­mande) est l’un des der­niers fabri­cants de rasoir de sûre­té au monde. Le modèle d’entrée de gamme de ses rasoirs en métal chro­mé (le Mer­kur 23C) est dis­po­nible à un prix variant de 27€ à 32€ selon l’endroit où vous l’achetez.

C’est vers cette marque (et ce modèle) que je me suis tour­née et j’en suis extrê­me­ment contente ! Sachez qu’il existe de nom­breuses autres marques sur le mar­ché qui pro­posent des rasoirs de sécu­ri­té avec des manches en inox, métal chro­mé, bois, résine, etc. La lon­gueur du manche et le type de tête varie éga­le­ment d’un modèle à un autre.

Rasoir de sûreté - Slow in Liège

Au niveau du savon de rasage, nous avons opté pour le savon de rasage tra­di­tion­nel d’Edwin Jag­ger au bois de San­tal (en for­mat voyage de 65g) pour les peaux nor­males (8,94€). Quant au blai­reau, nous avons choi­si un blai­reau à poils syn­thé­tiques de la marque Van­guard Blue­beards Revenge (21,95€).

Ain­si, pour approxi­ma­ti­ve­ment 60€, vous pou­vez vous consti­tuer un kit de base pour un rasage zéro déchet !

Où acheter un rasoir de sûreté sur Liège ?

Chez Sapiens-sapiens, rue du Pont 14 à Liège, vous trou­ve­rez tout ce dont vous avez besoin pour un rasage zéro déchet !

On y vend le rasoir de sûre­té 23C (entrée de gamme de la marque Mer­kur Solin­gen), une ver­sion de voyage (le Mer­kur Solin­gen 46C avec son étui en cuir) et une ver­sion réglable (le Mer­kur Solin­gen « Pro­gress » 51C / 57C), avec un petit méca­nisme à sa base per­met­tant de régler la ten­sion de la lame, pour épou­ser au mieux la peau.

Rasoir de sûreté : Sapiens-Sapiens - Slow in Liège

Sapiens-sapiens pro­pose éga­le­ment : des lames, des blai­reaux en poils véri­tables, du savon de Mar­seille / du savon d’Alep, des savons à raser, des sup­ports en métal pour blai­reau, de la pierre d’Alun et des crayons hémo­sta­tiques (« Hemo-Stop »).

À propos de l’auteur

Sophie Bernard – Slow in Liège

Sophie Bernard

Rédactrice pour le blog épicurien Yummy Planet, l’œil derrière l’objectif de Sophie Bernard Photography, Sophie aime partager ses bons plans, bien manger et voyager.

Commentaires

avatar