Massage Shiatsu - Ergothérapie - Céline Nicolet - Slow in Liège

Pause bien-être avec le massage shiatsu de Céline Nicolet

Catégories :

C’est dans l’intimité de son cabi­net que Céline pra­tique le shiat­su, une tech­nique de mas­so­thé­ra­pie d’origine japo­naise qui signi­fie « pres­sion avec les doigts ». Ergo­thé­ra­peute de for­ma­tion, elle aide ain­si ses patients à rééqui­li­brer leur esprit avec leur corps.

Un voyage au Japon révélateur

Céline sort de 5 ans d’études en langue ancienne lorsqu’elle pro­jette de par­tir au Japon, un rêve qu’elle ché­rit depuis long­temps. C’est lors de ce voyage qu’elle découvre le Shiat­su, une tech­nique de mas­so­thé­ra­pie d’origine japo­naise qui uti­lise le tou­cher pour rame­ner l’équilibre dans le corps et ain­si amé­lio­rer l’état de san­té.

« Je suis une adepte des moments de bien-être et de détente, mais le mas­sage tra­di­tion­nel m’a tou­jours lais­sé un sen­ti­ment de frus­tra­tion. Je me sens bien sur le moment, puis dès que ça s’arrête, il n’en reste pas grand-chose. La pre­mière fois que j’ai décou­vert le Shiat­su, j’ai été sur­prise de ne pas éprou­ver cette impres­sion. Ça m’a véri­ta­ble­ment retour­née. »

Massage Shiatsu - Ergothérapie - Céline Nicolet - Slow in Liège

Le Shiat­su la détend, mais fait éga­le­ment office de thé­ra­pie. Sans com­prendre ce qui lui arrive, Céline éprouve un chan­ge­ment inté­rieur qui l’amènera, dès son retour en Bel­gique, à enta­mer une for­ma­tion en mas­so­thé­ra­pie. Durant 3 ans, elle s’initie à la pra­tique du Shiat­su.

« Au terme de ma for­ma­tion, j’ai éprou­vé un goût de trop peu, dans le sens où je sen­tais que c’était vers la thé­ra­pie à pro­pre­ment par­ler que je sou­hai­tais me tour­ner. Trois ans, ce n’était pas suf­fi­sant pour aider les gens ayant vécu quelque chose de sérieux. Il me man­quait les bases. »

Une passion qui tourne à l’obsession

Céline n’en démord pas. Il lui en faut plus. La pas­sion tourne rapi­de­ment à l’obsession, et alors âgée de 27 ans, elle ter­mine sa for­ma­tion en Shiat­su et entame un nou­veau cur­sus de trois ans, cette fois en ergo­thé­ra­pie.

« Je suis sor­tie de mes six années d’études il y a seule­ment un an. J’ai ensuite pris une année sab­ba­tique pour récu­pé­rer, avant de déci­der d’ouvrir mon propre cabi­net. »

Massage Shiatsu - Ergothérapie - Céline Nicolet - Slow in Liège

C’est au rez-de-chaus­sée de son habi­ta­tion, en toute inti­mi­té, que Céline reçoit ses patients, petits et grands. En plus de l’ergo­thé­ra­pie qui s’adresse aux enfants et adultes dys­praxique, dys­gra­phique et autres « dys », TDA/H, hyper ou hypo­sen­sible, à haut poten­tiel ou encore autiste ; Céline pra­tique les tech­niques cor­po­relles du shiat­su, du chi nei tsang (un mas­sage taoïste de l’abdomen) et la Tech­nique MEBP® (un mas­sage pour enfants à besoin par­ti­cu­liers).

Le Shiatsu, une thérapie manuelle japonaise

Le Shiat­su est une thé­ra­pie manuelle japo­naise qui signi­fie ‘pres­sion avec les doigts’. L’effet méca­nique qui en résulte lorsque le thé­ra­peute appuie va avoir des effets sur toutes les struc­tures san­guines, mus­cu­laires et osseuses qui le sou­tiennent.

« En Asie, ils n’ont pas oublié que le corps est direc­te­ment lié à l’esprit, ce qui a des effets sur le moral, le men­tal et le psy­chisme. En fai­sant pres­sion sur des points spé­ci­fiques du corps, on va pou­voir libé­rer des blo­cages que l’on ne soup­çonne pas tou­jours. »

Massage Shiatsu - Ergothérapie - Céline Nicolet - Slow in Liège

Comme l’acupuncture, le shiat­su s’appuie sur les bases de la méde­cine tra­di­tion­nelle chi­noise et notam­ment celles des méri­diens, des canaux inter­con­nec­tés du corps humain, par les­quels cir­cule l’énergie vitale.

« Lorsque l’énergie ne cir­cule plus, cela crée des dou­leurs et de la souf­france. On parle alors de ‘rigi­di­té men­tale’. Le Shiat­su per­met de répar­tir l’énergie accu­mu­lée de manière équi­li­brée dans le reste du corps. On va pou­voir déblo­quer des choses à un niveau plus sub­til. Cela per­met de soi­gner des trau­ma­tismes psy­cho­lo­giques qui ont une inci­dence sur le corps, et cela vaut pour les adultes comme pour les enfants. »

Du dialogue au massage : une séance de shiatsu en trois temps

Avant le mas­sage, Céline et moi dis­cu­tons. Elle me pose quelques ques­tions, m’invite à lui par­ler des souf­frances psy­cho­lo­giques et/ ou phy­siques que je res­sens ou que j’ai pu un jour res­sen­tir. Si je ne sou­haite pas appro­fon­dir, elle n’insiste pas.

« L’être humain a besoin d’explications. Je prends donc tou­jours un temps pour dis­cu­ter avant de com­men­cer. Pour les gens qui ne veulent pas par­ler, je ne force pas le dia­logue. »

Toute habillée, cou­chée sur la table de mas­sage sur laquelle Céline pra­tique son art, je res­sens effec­ti­ve­ment un pro­fond sen­ti­ment de détente et de relâ­che­ment. La pres­sion est légère. Par­fois, elle pose sim­ple­ment ses mains sur une zone pour la rééqui­li­brer. Par­fois, ses mains se situent à deux endroits dif­fé­rents pour aider le trans­fert d’énergie. Même si je ne le com­prends pas tout à fait, je le sens… quelque chose est en train de se pas­ser.

Massage Shiatsu - Ergothérapie - Céline Nicolet - Slow in Liège

« Lorsque la séance débute, je ne pla­ni­fie pas ce que je vais faire. Au contraire, c’est très intui­tif. Je vais être atti­rée par cer­tains endroits, que je vais avoir envie de ‘mani­pu­ler’. Le corps envoie plein de mes­sages non ver­baux. Durant la séance, je vais cap­ter des mes­sages sub­tils issus de la per­sonne, émis de façon plus incons­ciente, que je vais cher­cher à rééqui­li­brer»

Après la séance, nous dis­cu­tons de nou­veau de ce que j’ai res­sen­ti. De nou­velles inter­ro­ga­tions appa­raissent et Céline me parle des signaux envoyés par mon corps qui me font lon­gue­ment réflé­chir.

« Après la séance, la parole de cer­taines per­sonnes qui n’ont pas tenu à s’exprimer au départ se libère. Elles se trouvent alors dans un autre état de conscience, ce qui rend le dia­logue plus facile, sans pour autant que cela ne devienne une séance de psy­cho­thé­ra­pie. »

Massage-Shiatsu-Ergotherapie-Celine-Nicolet
© 2019 today in liège

Céline met ain­si des mots sur cer­tains res­sen­tis, et nous fai­sons ensemble le lien entre les acti­vi­tés de ma vie de tous les jours et l’équilibre que cela peut m’apporter. J’emporte avec moi ce qu’il s’est dit durant cette séance. Je me sens plus légère, mais aus­si pleine de nou­velles et béné­fiques inter­ro­ga­tions.

À propos de l’auteur

Sophie Bernard – Slow in Liège

Sophie Bernard

Rédactrice pour le blog épicurien Yummy Planet, l’œil derrière l’objectif de Sophie Bernard Photography, Sophie aime partager ses bons plans, bien manger et voyager.

Commentaires

avatar